Photos

Vidéos

Partenaires Officiels

NEXXTEP SPORTMGMSUZUKIUNION FRANÇAISE DE L'HÉLICOPTÈREECTRADSFFFSTLOCATION UEDFVVF VILLAGEYAMAHAHUBLOTSAT2WAYPRINOTHDRONE EXPERT SERVICESMERIALVET AGRO SUPSCILVET4PAT

Partenaires Étapes

SAVOIE MONT BLANC 5SAVOIE MONT BLANC 6DAUPHINE LIBERESAVOIE MONT BLANC 2SAVOIE MONT BLANC 7EDF 2ZOLUXSAVOIE MONT BLANC 3SAVOIE MONT BLANC 4AEROPORT DE CHAMBÉRY

Autres Partenaires

IUT GACOPARC ASTÉRIXLEDRAPOCLUBE ENTREPRISES UNIV SAVOIECGPME74FENRILANIMAL EXPOCHAMNORDDANLERECO DES PAYS DE SAVOIECGPME73ERAI (ENTREPRISE RHÔNE-ALPES INTERNATIONAL)OUTDOOR SPORT VALLEY (OSV)SAVOIE ENTREPRENDREGLOBE 3TBABY PARK

Partenaires Médias

8 MONT BLANCFRANCE BLEUFRANCE 3FRANCE BLEU PAYS DE SAVOIE

Histoire du jour

Région de sports d’hiver, région de tourisme, région d’agriculture de montagne, la Haute Maurienne Vanoise a bien des cordes à son arc. Elle accueille comme chaque année depuis dix ans, la 2e partie de la Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc.

 Avoir des activités diversifiées est à la fois un atout et une source de pression pour les agriculteurs. Défendre les pâtures contre l’urbanisation, trouver des jeunes prêts à reprendre les exploitations, disposer d’installations modernes, faire connaitre les produits de la région, ce sont autant de messages du milieu rural de la Haute Maurienne que « Bella », une jolie tarentaise de 7 ans, du Gaec des Edelweiss, aura pour mission de véhiculer au salon de l’Agriculture, à Paris, le mois prochain. Ses longues cornes en lire, ses grands yeux bordés de noir et sa belle robe roux foncé seront en effet les ambassadeurs de cette race qui compte encore 13 000 têtes et dont les troupeaux sont nombreux dans la vallée. Si l’agriculture de montagne connaît une situation délicate dans nombre de massifs, « nous avons eu la chance d’avoir des prédécesseurs qui ont joué la carte de la qualité » explique Stéphane Tourt, heureux propriétaire et amoureux  de « Bella ». « Tout le lait est livré à la coopérative de Haute Maurienne pour faire du Beaufort » explique l’ancien président de l’association de la Race Tarentaise. Membre avec sa femme et son neveu du Gaec, ils ont une soixantaine de ces vaches. « Elles produisent un peu moins de lait que les abondances dont le lait est aussi utilisé pour le Beaufort, mais elles sont résistantes et débrouillardes ». L’hiver, Stéphane et son neveu sont aussi moniteurs de ski à Lanslebourg-Val Cenis. Alors voir les versants s’animer des mushers de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc le réjouit, d autant que les vaches adorent les regarder passer. « Cela nous apporte de la notoriété et nous aide à vendre notre région et nos produits » conclut-il. On a cherché « Bella » sur le départ de la course, au cœur du village, mais les pelages roux n’étaient que ceux de quelques coureurs de fond à poil (…).

Patricia-M. Colmant