Photos

Vidéos

Partenaires Officiels

RÉGION AUVERGNE RHÔNE-ALPESREZOLOGDSFLOC'SPORT EVENTYAMAHAEDFNUMERISATALPINAVVF VILLAGEHELVETICA MOUTAIN SPIRITCROQUETTELANDCGHSUZUKILOCATION USCILVETVET AGRO SUP

Partenaires Étapes

EDF 7BCAISSE D'EPARGNE RHONE ALPES 6ALLIBERT TREKKINGEGGFACTORYAFTWAMINE 6ZOLUX 2

Autres Partenaires

MIKANCGPME73MAURIENNE EXPANSIONALCYONRADIO CONCEPTKILOUTOUINLANDSISVERCORS QUESTCGPME74PROMEGAWAMINEIBIS SPORTGENIAERTIPSIRSNBOEHRINGER INGELHEIMLEDRAPOENERGIZERGLOBE 3TALARA RISK

Partenaires stations

BONNEVAL SUR ARCBESSANSSAMOENSPRALOGNAN LA VANOISELES GETS 2MEGÈVEAIX LES BAINSCHAMBERYMORILLONPLAGNECOMMUNAUTÉ DE COMMUNE DES MONTAGNES DU GIFFRESIXT FER A CHEVALFLAINELES CARROZHAUTE MAURIENNE VANOISEAUSSOISPRAZ DE LYS SOMMANDVAL CENISSAVOIE GRAND REVARD 2

Partenaires Médias

FRANCE 3ANIMAUXFRANCE BLEUWAMIZFRANCE BLEU PAYS DE SAVOIE

Grands noms

La famille Streeper

Terry, Eddy, Amy, Chloe, Calvin, Buddy, …, et probablement quelques autres sont les membres de cette grande famille du sport de traîneau.
Ces Canadiens disposent de plusieurs chenils (Streeper kennels) qui regroupent au total plusieurs centaines de chiens, répartis en différents points du territoire canadien. Professionnels depuis 30 ans, ils ont remporté, l’un ou l’autre, toutes les grandes courses de vitesse du monde.
L’hiver, la famille éclate en petits groupes qui vont parcourir le Canada d’Est en Ouest, pour finir en Alaska, participant aux courses le week-end et s’entraînant la semaine.


Rick Swenson

La cinquantaine gaillarde et charmeuse, Rick Swenson est indéniablement le grand champion du XXe siècle en matière de course longue distance. Avec 5 victoires sur l’Iditarod (1977, 1979, 1981, 1982 et 1991) dont une avec 1 seconde d’avance sur Dick Mackey, il demeure le recordman de l’épreuve. Tous les passionnés se souviennent de sa victoire en 1991 : seul à oser braver la tempête, par une température (avec le coefficient de déperdition calorique lié au vent) voisine de -100°C, il marchera devant ses chiens durant près de 24 heures pour parvenir à son but!

Courageux, passionné, d’un caractère difficile, Swenson est aussi un grand technicien qui aura apporté au sport ses premières évolutions scientifiques concernant le matériel  mais aussi l’entraînement et l’alimentation de ses chiens. À l’instar du binôme Philip-Grandjean, il continue de participer à des actions de recherches scientifiques en collaborant avec le Professeur Ken Hichcliff, de l’Université vétérinaire d’Ohio.


Egil Ellis

Un des plus grands mushers au monde, spécialisé dans le sprint, ce suédois a révolutionné les courses par ces méthodes d’élevage. Alors que la plupart des mushers travaillaient quasiment tous avec des lignées rapides d’alaskan husky, Ellis a croisé les plus rapides des siens avec les pointers de sa compagne Helen Lundberg. Il en a résulté des chiens capables de courir très vite et de maintenir ce rythme sur 20 à 40 kilomètres.
Aujourd’hui installé en Alaska, Egil Ellis est devenu le plus grand musher de sprint dépassant le mythique Georges Attla au nombre de victoires. Il a fait de nombreux émules, tant et si bien qu’on retrouve ses meilleurs chiens dans la plupart des pedigrees des chiens des meilleurs attelages, du sprint à la longue distance.


Lance Mackey

Issu d’une famille de musher, Lance devient musher comme d’autres font du football. Mais l’héritage est lourd à porter. Son père Dick et son frère Rick ont gagné l’Iditarod. Lance Mackey veut d’abord remporter la Yukon Quest, l’autre course mythique.
Il réalise cet exploit en 2005 et enchaîne avec l’Iditarod, où il termine 7ème. L’année suivant, il finit les 1000 miles de la Yukon Quest à nouveau en tête et prend la 10ème place de l’Iditarod. Mais, dans le milieu de la longue-distance, chacun sait qu’il est impossible d’être performant et donc de gagner ces deux courses la même année. Seulement voilà, Lance Mackey a survécu à un cancer de la gorge qui a bien failli l’emporter, alors désormais rien n’est impossible.

Et l’année suivant, en 2007, il remporte la Yukon Quest pour la troisième fois consécutive, égalant le record d’Hans Gatt. En 1978, son père Dick remporte l’Iditarod à sa 6e tentative en portant le dossard 13. En 1983, son frère Rick l’emporte avec le dossard 13 à sa 6e tentative. Et en 2007, trois semaines après avoir remporté la Yukon Quest, Lance Mackey franchit l’arche d’arrivée à Nome en vainqueur. Il porte le dossard 13 et c’est sa 6e tentative.
En 2008, Lance Mackey établit le record de 4 victoires consécutives sur la Yukon Quest et fascine le monde du mushing en remportant l’Iditarod à nouveau. Personne n’avait gagné la Yukon Quest et l’Iditarod la même année. Mackey l’a fait deux fois de suite.
En 2009, Mackey a choisit de ne courir que l’Iditarod et il l’a gagné pour la 3e fois consécutive, égalant le record de Susan Butcher et Rick Swenson. En 2010 , il sera en course pour un 4e titre consécutif. Un inédit de plus?


Robert Sorlie

Dans le monde du mushing, il y a eu avant et après Robert Sorlie. Jusqu’à son arrivée, l’Iditarod était la chasse gardée des mushers alaskans. Bien sûr, régulièrement des étrangers tentent d’y briller. Les norvégiens tels qu’Harald Tunheim prirent même de belles places dans le TOP 10, mais personne n’imaginait qu’un non-alaskan puisse battre les américains.

Après avoir remporté les plus grandes courses européennes, la Finnmarkslopet et la Femundlopet, Sorlie traverse l’atlantique pour prendre le départ de sa première Iditarod en 2002. Il prend une remarquable 9e place et obtient la récompense de Rookie of the Year (meilleur parmi ceux dont c’est la première tentative).
Lors de cette première expérience, il observe et prépare déjà la suite. Admirable tacticien et fantastique musher, il tente à nouveau l’aventure un an plus tard et bat les américains. Cette année-là, en 2003, il est le premier non-américain à remporter l’Iditarod. Lorsqu’il revient deux ans plus tard, plus personne ne le sous-estime. Et à juste titre, puisqu’il est à nouveau le premier à atteindre Nome.

Il reviendra en 2007 mais à cause d’un virus qui frappe son attelage, il ne pourra réellement défendre ses chances. Il termine 12e. Deux victoires en quatre tentatives, cela reste un exploit unique dans l’histoire de l’Iditarod.
Il faut ajouter à cela des victoires dans de nombreuses autres courses en Europe.
Robert Sorlie a participé à La Grande Odyssée en 2009. Il a pris une magnifique 2e place et le titre de Rookie of the Year. Connaissant l’esprit de compétition du norvégien, gageons qu’on le revrra sur les pistes alpestres pour tenter de remporter le seul titre qui manque à sa prestigieuse carrière.

Robert SORLIE

Robert
SORLIE

Norvège Norvège [61 ans]

Finisher : 2009

Sponsors : Eukanuba, Macrogard, intervet, Vi Sees..., Vom Og Hundemat, Princeton Tec., Seleverkstedet, Brynje, Lowe Alpine, Kamik, OT Sleden, MR

Palmarès :
La Grande Odyssée 2009: (2)
Femundlopet champion: 1996 2000 2002 2005 2007 2009
Finnmarkslopet champion: 1999 2001
Iditarod Champion: 2003, 2005

Biographie :
Robert est le plus célèbre musher du monde. Après avoir remporté les plus grandes courses européennes, Robert a participé une première fois à l'Iditarod en 2002. Cette année-là, il prend la 9e place et remporte le trophée de Rookie of the Year. Il revient l'année suivante et remporte la course. Il réédite cet exploit deux ans plus tard en 2005. Sa manière de courir ces chiens mois rapidement mais plus longtemps que les autres a inspiré de nombreux autres mushers depuis. Il a pris la 2e place de La Grande Odyssée Savoie Mont Blanc 2009 et le titre de Rookie of the Year.